Dominique Bonnemère



La morsure du réel, 2001
Acrylique sur toile
200 x 150 cm.